Essais de sol et Tests Percolation Perméabilité Wallonie Bruxelles

Nous réalisons vos essais de sol et vos tests de percolation – infiltration – perméabilité – hydrologie

Solor – essais de sol et tests de percolation

Comment fait-on un essai de sol ?

Posez-vous quelques questions :

1.  Votre terrain n’est pas accessible à des engins motorisés ?

ESSAIS DE SOL AVEC ACCÈS DIFFICILE :

  • terrain plus haut que la route
  • accès au terrain très étroit (moins de 1,10 m)
  • terrains plus bas que la route
  • terrain clôturé
  • terrain cultivé
  • essais de sol à réaliser à l’intérieur d’un bâtiment
  • essais de sol à réaliser dans une cave
  • essais de sol à réaliser en fond de fouilles ou de tranchée
  • essais de sol à réaliser quand le terrassement est déjà effectué
    • Nous exécutons alors des essais de sol MANUELS

MINOLTA DIGITAL CAMERA

Essais de sol manuels à la sonde de battage DPL 10/50 jusque 2,80m de profondeur

contactici2

0475/69.72.27 de 9:30 à 20:00 7 jours/7
damageob@gmail.com

2.  Quel est le  poids de votre bâtiment ?

  • La maison unifamiliale standard ou petit immeuble à appartements : Rez +1 ou 2 + gîtage pour grenier –> toutes les méthodes d’essai de sol sont efficaces (statique ou dynamique léger, moyen ou lourd) : Nous réalisons rapidement ce type d’essai avec ou sans  test de percolation.


Vidéo d’un de nos essais de sol au pénétromètre dynamique

  • Pour un immeuble à appartements ou individuel + de 3 étages (4 niveaux de hourdis ou plus) : essai statique 10 tonnes… voir chez un confrère.
  • Le building ou l’immeuble industriel lourd (hangar, hall, ateliers…) : généralement on préconise un essai statique 20 tonnes si le poids est très important et s’il y a usage de ponts roulants de forte capacité –> voir un confrère équipé d’un pénétromètre statique 20 tonnes.

Pourquoi fait-on des essais de sol ?

Un essai de sol permet de connaître la portance (résistance) du sol avant de réaliser les fondations d’un bâtiment. C’est la portance du sol, exprimée généralement en Kg/cm², qui va permettre à votre architecte ou à un ingénieur en stabilité de calculer la nature et l’importance des fondations à réaliser. Ce calcul est indispensable pour construire sur votre terrain et aussi pour pouvoir réaliser un devis crédible pour votre construction.

Si vous négligez de faire réaliser un essai de sol, votre devis sera calculé sur base des fondations les moins chères et vous subirez ensuite une douloureuse correction de prix en fonction d’un essai de sol imposé ultérieurement par l’entreprise de construction ou par votre architecte en cours de travaux.

Dans certains cas, le fait d’avoir fait réaliser des essais de sol au préalable et d’avoir reçu un avis fortement négatif, vous permettra de ne pas acheter le terrain ou… de le revendre faute de pouvoir ou de vouloir engager les suppléments de frais annoncés.

contactici2

0475/69.72.27 de 9:30 à 20:00 7 jours/7
damageob@gmail.com

Qui doit faire réaliser l’essai de sol ?

C’est généralement celui qui bâti qui doit faire exécuter l’essai de sol.  Rares sont les propriétaires qui vendent un terrain pour lequel les essais de sol ont déjà été effectués.

Les essais de sol sont donc commandés directement par le nouveau propriétaire ou candidats acheteurs du terrain ; parfois sur les conseils de l’architecte ou avant même de choisir celui-ci. Nos premiers conseils sont gratuits et vous seront alors précieux.

Quel que soit le bâtiment à construire, la logique et la prudence veulent que des essais de sol soient réalisés au plus tôt, nous sommes là pour vous conseiller d’abord et réaliser ensuite vos essais de sol –> voir aussi notre site : www.solor.be

Qui doit faire un essai de sol, quel est le bon moment?

L’idéal serait de toujours faire réaliser les essais de sol avant l’achat du terrain mais comme ce n’est pas toujours possible ou si vous avez déjà acheté le terrain, faites réaliser vos essais de sol au tout début du projet. Ainsi vous pourrez, d’avance, connaître les surcoûts parfois très importants (entre 10.000 et plus de 35.000 euros !!!) liés à l’achat d’un terrain nécessitant la réalisation de fondations spéciales (augmentation sensible des vides ventilés, caves, radier général) ou application de techniques spécifiques à des terrains à risques (mini-pieux, pieux, machines pour briser la roche, etc.).

Combien de points faut-il pour réaliser un essai de sol ?

Il est nécessaire, pour une maison individuelle, de réaliser trois sondages. Généralement on sonde à deux angles opposés du terrain et un point au centre.

Si les plans existent déjà et qu’ils comprennent un ou plusieurs points spéciaux (colonnes, piliers, pilastres, porte à faux…), c’est l’architecte qui désignera ces points, voir notre site www.solor.be

Peut-on faire un essai de sol avant d’acheter un terrain?

C’est une solution sage et responsable… sauf si, pour vous, le budget est accessoire ! Evidemment les gagnants du Loto qui sont scandaleusement riches ne sont pas concernés par ces conseils.

Il se peut parfois qu’en réalisant un essai de sol sans posséder les plans de ce que l’on va construire on sonde beaucoup trop loin de l’endroit de la future construction (grands terrains), cet essai de sol préalable sera alors un sondage de sol de reconnaissance et vous évitera d’acheter un terrain qui risquerait de vous entraîner dans des dépenses hors normes pour la réalisation des fondations et du terrassement.

Dans ce dernier cas, il se pourrait que votre architecte vous conseille un second essai de sol lorsque les plans seront terminés. Certes, ce serait deux fois des frais, mais si cela peut permettre d’éliminer un terrain au sol nécessitant de très coûteux terrassements c’est encore une aubaine !

Vous devez demander l’autorisation du propriétaire pour faire effectuer vos essais de sol ; vous pouvez même demander à faire figurer une clause spéciale dans votre compromis d’achat.

« Sous réserve d’essai de sol ne demandant pas un radier général ou des pieux » par exemple.

Vous pouvez franchement me téléphoner pour plus de précisions et… je peux même me charger de contacter le propriétaire pour lui expliquer !

Il est à noter que si vous réalisez vos essais de sol avec Solor, notre entreprise,  vous pourrez même garantir au propriétaire que nous ne laisserons pas de traces sur son terrain !

Attention, ce ne sera pas le cas si vous commandez des essais avec des engins lourds (camions de 10 ou 20 tonnes ou grosses chenillettes) encore faut-ils qu’ils puissent accéder à votre terrain. Leur largeur nécessaire est de 3 mètres alors qu’avec 1,10 m nous passons.

Le prix d’un essai de sol est dérisoire par rapport au risque financier pris en ne le faisant pas réaliser.

contactici2

0475/69.72.27 de 9:30 à 20:00 7 jours/7
damageob@gmail.com

Quel est le risque si on ne fait pas d’essai de sol ?

Le risque est double :

  1. Dépassement de votre budget lors de la découverte (au terrassement) d’un sol nécessitant un coûteux renforcement des fondations.
  2. Risque de gros problèmes de stabilité si on construit avec des fondations minimales sur un terrain dont la portance est mauvaise.

Essais de sol, analyse de sol ou étude de sol?

L’essai de sol a pour but de calculer la portance du sol alors que l’analyse de sol détermine ce que contient le sol.  Les analyses de sol concernent surtout les terrains ou l’on suspecte qu’il y ait eu une activité industrielle (plus ou moins polluante) dans un passé proche ou lointain.

Une analyse de sol nécessite le prélèvement d’une série d’échantillons qui seront envoyés pour analyse à un laboratoire.  Le but, dans ce cas est notamment de découvrir si le sol est pollué ou pas.

Dans l’affirmative cela nécessitera la dépollution d’un site ayant servi à une entreprise industrielle ou une ancienne station d’essence, par exemple.

Une analyse de sol n’exclut en rien un essai de sol. Ce sont deux choses différentes.

Une étude de sol, c’est un essai de sol qui peut être complété par une étude de stabilité — à la demande de l’architecte — au vu du résultat des essais de sol.

Tout cela relève de la branche technique que l’on appelle : mécanique des sols.

Chez Solor, notre sympathique entreprise,  votre essai de sol sera réalisé dans les plus brefs délais.

Essai de sol au pénétromètre dynamique

Le pénétromètre dynamique permet une estimation qualitative de la portance et de la compacité du sol

L’étude de sol sert à déterminer :

  • quel sera le type de fondation de votre maison ;
  • quel sera le coût – au plus juste – de ses fondations.

Ces données seront immédiatement interprétées par un ingénieur en stabilité qui se chargera de rédiger un avis de fondations et un graphique de portance (en kg/cm²).

Principe de nos méthodes d’essai de sol

 1. Au pénétromètre Dynamique DPM Pagani – engin 4 x 4 sur pneux

pagani_essaisdesol

Voici, ci-dessus,  une photo de notre pénétromètre dynamique

Cette machine permet une pénétration courante (hors roches) d’au moins 7,70 m de profondeur.

Caractéristiques géométriques de la pointe
et des tiges de sondage :

Angle au sommet : 90°
Section à la base du cône : 15 cm²
Diamètre extérieur des tiges de battage : 32 mm
Longueur des tiges de battage : 1 m
Poids des tiges de battage : 2,4 kg
Poids de la tige avec enclume et pointe : 4.05 Kg
Masse du mouton : 10 kg
Hauteur de chute du mouton : 50 cm.

La faible largeur de notre engin (1.10m) et sa motorisation 4 x 4 permettent d’accéder facilement à la plupart des terrains sans occasionner de dégâts.

La hauteur de travail est de 3,70 mètres minimum.

2.  Au pénétromètre dynamique manuel (sonde de battage légère)

MINOLTA DIGITAL CAMERA

Description du matériel de sondage du sol :

Caractéristiques géométriques de la pointe et des tiges de sondage

Angle au sommet : 60°
Section à la base du cône :
5 cm² pour 2,52 cm de haut
diamètre à la base de 25,2 mm
Diamètre extérieur des tiges de battage : 21,2 mm
Longueur des tiges de battage : 1 m
Poids des tiges de battage : 2 kg
Poids de la tige avec enclume et pointe : 2,175 Kg
Masse du mouton : 10 kg
Hauteur de chute du mouton : 50 cm

L’essai dynamique consiste à enfoncer, dans le sol, un train de tiges métalliques muni d’une pointe conique, par l’intermédiaire de coups donnés à l’aide d’un mouton de masse déterminée tombant d’une hauteur déterminée.
Au cours de l’essai, à chaque palier de 10 cm, le nombre de coups N nécessaires pour enfoncer le train de tiges sur la longueur du palier est enregistré.

En tenant compte du poids des différents éléments du train de tiges, on obtient alors la résistance de pointe dynamique Rd [kg/cm2].
La quotité admissible ( qadm ) est, suivant les travaux du professeur Ménard, égale au 1/20 de la résistance dynamique de pointe ( Rd )

contactici2

0475/69.72.27
de 9:30 à 20:00 7 jours/7

damageob@gmail.com

Interprétations des résultats 

L’interprétation des résultats est confiée par nos soins, par les soins du client ou par l’architecte à un ingénieur en stabilité qui dressera  un graphique des contraintes admissibles [qadm] (en Kg/cm²) et qui délivrera un avis de fondations.

essaisdesolgraph

Nous réalisons vos essais de sol à Namur, Brabant Wallon, Liège, Hainaut, Luxembourg, Bruxelles et sa Région…

Mais aussi sondages de sol en Région Bruxelloise, Province de Luxembourg, Cantons de l’Est. En Wallonie ou à Bruxelles, sur de beaux terrains ou dans des zones inaccessibles au matériel lourd, nous sondons le sol jusque 7,70 m de profondeur s’il n’y a pas de roche avant.

contactici2

0475/69.72.27
de 9:30 à 20:00 7 jours/7

damageob@gmail.com

Nous réalisons des essais de sol à l’intérieur des bâtiments

Avec notre matériel portable et adapté, nous sondons le sol jusqu’à 2,80 m à l’intérieur des caves, ou en rez de chaussée sur vide ventilé ou dalle de sol –> http://www.solor.be

contactici2

0475/69.72.27
de 9:30 à 20:00 7 jours/7

damageob@gmail.com

Nous sommes… tout à votre service

Laisser un commentaire

Tests de percolation de perméabilité ou infiltration en Belgique

Tests de perméabilité – Essais d’infiltration – Test de percolation

Beaucoup d’appellations pour parler de la même chose puisqu’il s’agit de vérifier si votre terrain à bâtir est susceptible d’absorber les eaux de pluies qui après avoir transité par une citerne, sortiront par son trop-plein et devront être rejetées sur votre jardin via un système de dispersion approprié.

En région Wallonne et Bruxelloise, une directive vient d’être mise en application et sera progressivement obligatoire dans toutes les communes et il serait prudent de les contacter avant de rentrer une demande.

contactici2

0475/69.72.27
de 9:30 à 20:00 7 jours/7
damageob@gmail.com

Les dossiers qui rentreront sans les résultats d’un test de perméabilité et sans solutions préconisées pour l’épandage des eaux de pluie risquent tout simplement d’être refusés comme incomplets.

Le dossier devrait alors être représenté avec le risque de recommencer toute la procédure de demande avec les délais et les frais adjacents que cela suppose (perte de loyers, retard dans la construction et sa planification).

Les eaux de pluie, pour les nouvelles constructions, devront maintenant prioritairement être évacuées via des tranchées de dispersion, une noue, des structures alvéolaires légères absorbantes, un tertre d’épandage, un puits d’infiltration, etc.

Pour choisir et dimensionner le système le plus approprié et le plus économique vous devez impérativement connaître les capacités d’absorption de votre terrain.  et c’est là que nous intervenons en réalisant un test de percolation en 4 points dans la zone d’épandage possible.

contactici2

0475/69.72.27
de 9:30 à 20:00 7 jours/7
damageob@gmail.com

Suivant les capacités d’absorption de votre sol, il vous sera ensuite imposé, un système d’épandage avec parfois (en plus) une citerne possédant un dispositif tampon pour retenir pendant un certain temps les pluies d’orage inondant vos toitures et éviter ainsi qu’elles ne parviennent trop rapidement dans les égouts et éviter des inondations et que trop d’eau de pluie ne perturbe le délicat fonctionnement de la station d’épuration où se retrouveront toutes ces eaux mélangées aux eaux de ruissellement, de décharge des fosses septiques, des mini stations d’épuration individuelles, etc.

Le trop plein de votre citerne d’eau de pluie devra être connecté, si c’est possible, vers le système d’épandage choisi suite à la configuration des lieux, et aux tests de percolation, d’infiltration ou de perméabilité qui auront été réalisés.

Si les tests d’infiltration et la configuration des lieux révèlent qu’il n’est vraiment pas possible de faire autrement que de rejeter le trop plein de votre citerne d’eaux de pluie vers les égouts vous pourrez alors argumenter et demander une dérogation aux services d’urbanisme de votre commune.

CONTACT

Devis direct par téléphone au 0475/69.72.27 entre 9:30 et 20:00  damageob@gmail.com

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén