A l’attention du responsable du service Urbanisme

Contact : Daniel Marchal info@solor.be
ou 0475/69.72.27 de 9:30 à 20:00

Bonjour,

Nous sommes une société spécialisé dans les tests de percolation (perméabilité du sol) et nous effectuons nos essais dans les règles préconisées par l’AIWE. Voici ce que nous écrivons dans notre site web
www.essaisdesol.be

Le 1/12/2016, le Gouvernement wallon a pris un arrêté modifiant le Code de l’eau [1]. Il est entré en vigueur le 1/1/2017 et sera progressivement obligatoire dans toutes les communes. Il est donc prudent de contacter le service urbanisme de la commune où se trouve votre terrain pour découvrir la façon de raccorder le trop-plein de la citerne d’eau de pluie avant de rentrer une demande. S’il s’avère que le raccordement ne peut se faire à l’égout un test de perméabilité (percolation, infiltration, étude hydrologique…) est le plus souvent obligatoire et même une demande déjà introduite pourrait vous revenir avec la mention « incomplétude du dossier » ce qui engendrerait un retard et des frais complémentaires pour la réintroduction de votre dossier.


Nous sommes confrontés au problème suivant :
Cet arrêté est appliquée ou pas par une série de communes dont nous n’avons la possibilité de connaître la position qu’au moment où le responsable du service Urbanisme de ces communes le fait savoir à la personne intéressée (entreprise de percolation, architecte ou particulier demandeur).
Nos clients, (géomètres, architectes ou candidats bâtisseurs) nous posent régulièrement la question (lorsqu’ils sont au courant de l’arrêté ci-dessus) :

— Faut-il réaliser un test de percolation ou pas ?

A cette simple question nous ne savons pas répondre et devons chaque fois renvoyer à vos services qui n’ont pas que cela à faire et sont interrompus dans leur travail parfois assez longtemps par un coup de téléphone ou une visite.

Souvent, après avoir réalisé un essai de sol nous devons revenir ensuite chez le même client pour un essai de percolation et cela lui engendre des frais de déplacement et un délai supplémentaire inutiles alors que nous aurions pu éviter cela en les prévenant avant. C’était mieux de faire les deux opérations en même temps. Non ?
Pourriez-vous nous aider s’il-vous-plait, en ce qui concerne votre commune, en nous faisant connaître votre position ?
Nous pourrions ainsi renseigner nos clients désirant construire dans votre commune en nous signalant simplement si un test de percolation y est obligatoire ou pas.
En vous remerciant d’avance de votre réponse, nous vous prions de croire en notre respectueuse considération.

​ Daniel Marchal
Attaché Technico-Commercial
SOLOR SRL
info@solor.be

www.solor.be​ ou www.essaisdesol.be             0475/69.72.27